Catégories
Hypnose

Les croyances et les émotions

Les croyances et les émotions. En les questionnant ou les observant, elles permettent une mise à jour et de déceler lesquelles, en les éliminant ou les atténuant, peuvent servir de combustible au changement.

les croyances
« Le praticien envoie une boule de neige, c’est le sujet qui fait l’avalanche. » M.Erickson

Les croyances limitantes

ce que nous prenons pour la réalité.

Ce sont celles qui nous empêchent d’avancer ou créer la vie désirée;comme le font les croyances porteuses. Nous les distinguons lorsqu’il y a généralisation, identification et obligation. Par désespoir, impuissance ou dévalorisation.

À force de se les répéter ou de les entendre, nous finissons par en être convaincu et à y ancrer notre comportement. Afin de mieux correspondre à l’idée que nous nous faisons de nous-mêmes. Elles viennent de l’écologie familiale ou populaire, de l’éducation et de notre parcours émotionnel de vie.

les croyances et les émotions

Les émotions

Elles sont soit primaires, secondaires ou instrumentales

Agréables ou désagréables, elles sont reliées à un besoin fondamental. Évitées ou renforcées, les émotions nous propulsent dans la créativité ou bien nous freinent dans notre élan. Être attentif à son ressenti fait grandir la compréhension et la confiance.

Quand elles sont évitées, le comportement tend vers l’hyperactivité, la distraction et la réassurance (compulsion et vérification répétée.) Sur le plan cognitif, c’est le déni.

https://www.jeanlucbremond.com/les-dimensions-dans-la-relation/

https://jlbecrit.ovh/fiction-sur-la-traversee-en-communaute/

Par jeanlucbremondL

Je suis né en 1964. Depuis de nombreuses années, je vis en collectivité où j’exerce le métier de paysan boulanger et de potier. Je joue de la musique et anime des ateliers de danse traditionnelle. C’est en marchant dans les grands espaces ventés du haut Languedoc que m’est venu d'écrire des romans et de pratiquer l’hypnose

Une réponse sur « Les croyances et les émotions »

[…] Les émotions ne peuvent physiquement pas mentir. Les questionner, comme pour le temps, pour en avoir une meilleure compréhension ou ressentis et en modifier notre représentation. Elles sont souvent plus liées aux besoins d’appartenance ou d’accomplissement que les besoins physiologiques à sécuriser. Repartir du « je suis » au « je comprends » est un long chemin de lucidité, du corps vers l’esprit, en passant par le cœur, pour nous exprimer, créer et nous relationner. https://www.jeanlucbremond.com/les-croyances-et-les-emotions/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *